Altair® Monarch®

 

Créer un masque d’en-tête de page

Beaucoup d'états comportent des titres, numéros de page, dates et autres champs apparaissant en tête de chaque page et formant ce que l’on appelle l’en-tête de page.

En-tête de page type.

Monarch Classic permet la création d'un masque d'en-tête de page spécial pour la capture des informations d'en-tête jugées utiles. Les masques d'en-tête de page permettent également d'appliquer la pagination correcte à un état, et veillent à ce que les masques fonctionnent correctement lorsque des blocs de données sont interrompus par les informations de l'en-tête de page.

Création d'un masque d'en-tête de page

Remarque : Pour bien comprendre les instructions ci-dessous, le processus de création d'un masque doit vous être familier. S'il ne l'est pas, lisez la rubrique Création d'un masque avant de continuer.

  1. Accédez à Conception de l'état.

  2. Examinez les quelques premières pages de l'état afin d'identifier l'en-tête de page. Les champs d'en-tête peuvent être disposés sur une même ligne ou former un bloc multiligne, comme illustré ci-dessus.

  3. Cliquez dans la zone de sélection de ligne, à gauche de la première ligne d'en-tête, et faites glisser le curseur vers le bas pour sélectionner la totalité de l'en-tête.

  4. Sélectionnez Nouveau masque via le ruban de la Conception de l'état.

  5. Sélectionnez En-tête de page comme rôle de masque.

  6. Définissez un sélecteur apte à capturer toutes les instances de l'en-tête de page.

La plupart des états comportent un caractère de saut de page (code de caractère 12) incorporé à la fin de chaque page. Les sauts de page sont indiqués à l'écran par un trait horizontal pointillé. Si votre état comporte des caractères de saut de page, Monarch Classic peut s'y référer pour identifier le début de chaque en-tête de page. La définition d'un sélecteur n'est, dans ce cas, pas nécessaire.

A l'aide de la barre de défilement vertical, examinez les sauts de page de votre état. S'ils se présentent toujours avant les en-têtes, la définition d'un sélecteur d'en-tête de page est inutile.

Pour les états sans caractères de saut de page, Monarch Classic insère un saut de page toutes les 100 lignes, environ. Ce paramètre peut être modifié sous l'option « Saut de page après n lignes » de la boîte de dialogue Options, onglet Entrée. Toutefois, en présence de sauts de page à intervalles irréguliers, ce paramétrage delà longueur de page n'est cependant pas utile. Il est dans ce cas nécessaire de définir un sélecteur apte à identifier l'emplacement des en-têtes de page. Même si vous n'avez pas l'intention d'extraire de champs de l'en-tête de page, il est bon de définir les sauts de page, car ils améliorent l'efficacité des commandes Atteindre de la fenêtre d'état et Source de l'enregistrement de la fenêtre du tableau.

  1. À l'aide de la barre de défilement vertical, examinez une partie suffisante de l'état pour vous assurer que le sélecteur a bien capturé toutes les instances de l'en-tête de page. Sinon, examinez l'en-tête et apportez les modifications éventuellement nécessaires au sélecteur avant de répéter cette étape.

Lorsque le sélecteur capture tous les en-têtes de page et aucun autre niveau de l'état, passez à la sélection des champs à extraire.

  1. Mettez en surbrillance tous les champs d'en-tête à extraire.

  2. Nommez les champs. Pour ce faire, placez le curseur par-dessus la sélection du premier champ, puis sélectionnez Modifier le champ sur la barre d'action pour afficher la fenêtre Propriétés du champ. Saisissez le nom de champ désiré, puis cliquez sur OK. Répétez l'opération pour chaque champ.

Remarque : Les champs peuvent aussi être nommés dans la fenêtre Liste des champs.

  1. Nommez et acceptez le masque. Pour ce faire, tapez le nom du masque dans la zone Nom, en haut de la boîte de dialogue Définition du masque.

  2. Sélectionnez l'outil Lancer la vérification de l'état via le ruban de la Conception de l'état.

Une fenêtre d'avancement affiche l'état de la vérification. Lorsque Monarch Classic repère un champ dont les caractères touchent aux limites, il est mis en surbrillance et la vérification s'interrompt. Examinez le champ et déterminez s'il convient de l'allonger en fonction des caractères supplémentaires à inclure. Cela fait, choisissez de nouveau Lancer la vérification de l'état pour contrôler les nouvelles définitions de champ. En fin d'opération, la fenêtre d'avancement de la fonction Vérifier disparaît.